À l’intention des journalistes des pays du Partenariat de Ouagadougou

Communiqué de presse

Premier Prix radio attribué à MakébaTchibozo de radio Planète du Bénin.
Premier Prix presse écrite attribué à Béatrice Koumenougbodu quotidien « L’autre journal » du Bénin.

Mme Makéba Tchibozo de la radio « Planète » (Bénin) et Mme Béatrice Koumenougbo du quotidien « L’autre journal » (Bénin) ont respectivement remportéle premier prix radio et le premier prix presse écrite du concours d’excellence en production médiatique sur la planification familiale (PF) ouvert aux journalistes des neuf pays membres du Partenariat de Ouagadougou. Mme Makéba a été primée pour son magazine sur l’implication des hommes dans la promotion de la planification familiale et Mme Koumenougbo pour son enquête intitulée « Régulation des naissances et développement : Quand la planification familiale souffre des priorités de l’Etat ».

Les seconds prix ont été attribués à M. Mbagnick Diouf de la Radio « Oxyjeunes » (Sénégal) et à M. Boureima Sanga du quotidien national « Sidwaya » (Burkina Faso). L’émission de M. Diouf porte sur les besoins non satisfaits alors que son confrère burkinabè s’est penché sur les avortements provoqués, les grossesses non désirés, les abandons de bébés et la planification familiale.

Les premiers prix de chaque catégorie recevront un ordinateur portable et les seconds un enregistreur dictaphone. Les prix seront décernés lors d’une cérémonie officielle organisée dans un des pays membres du Partenariat de Ouagadougou.

Le concours a été organisé par le Population Council, le Partenariat de Ouagadougou et le Population Reference Bureau. Il a été lancé le 30 mai 2014. Les productions en compétition devaient être publiées entre le 1er mars 2014 et le 31 août 2014.

Une vingtaine de journalistes d’entreprises de presse de six des neuf pays membres du Partenariat de Ouagadougouont soumis des productions au concours.

Le jury international était composé de représentants des institutions organisatrices du concours, de deux membres d’organisations de la société civile du Bénin et du Mali et de trois journalistes originaires du Burkina Faso, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire.

L’objectif général du concours était de stimuler la production journalistique pour accompagner la dynamique mise en marche en informant le public sur les bénéfices de la planification familiale et en responsabilisant les décideurs politiques et les responsables de programmes pour une prise de décision adéquate afin de faire avancer les objectifs des plans nationaux de PF.

Le Population Council s’attelle aux questions cruciales de la santé et du développement—qu’il s’agisse d’endiguer la progression du VIH, d’améliorer la santé reproductive et d'offrir aux jeunes la promesse d'une vie satisfaisante et productive. Par ses travaux de recherche en biomédecine, en sciences sociales et en santé publique dans 50 pays, il s'efforce d'apporter avec ses partenaires des solutions qui conduisent à des politiques, des programmes et des technologies plus efficaces, pour améliorer la vie partout dans le monde. Fondé en 1952, le Population Council est une organisation non gouvernementale à but non lucratif. Il siège à New York sous la conduite d'un conseil d’administration international.

Le Partenariat de Ouagadougou a été lancé en février 2011, lors de la Conférence régionale sur la Population, le Développement et la Planification Familiale : l'urgence d'agir, qui s’était tenue dans la capitale du Burkina Faso. Il mise sur l’engagement des gouvernements, une meilleure coordination entre les bailleurs de fonds pour optimiser leurs soutiens aux pays, une accélération de la mise en œuvre des interventions à haut impact et également sur une collaboration et coopération aux plans national et régional pour remédier au taux élevé des besoins non satisfaits en matière de planification familiale. Le Partenariat de Ouagadougou compte neuf pays membres : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo.

Le Population Reference Bureau (PRB) informe les décideurs, les chercheurs et les professionnels des medias dans le monde entier sur les questions de population, santé et environnement. Ainsi, PRB contribue à renforcer leurs capacités à utiliser les informations acquises pour favoriser le bien-être des générations actuelles et à venir. En servant de pont entre les communautés de recherche et de politique, PRB aide à assurer que les résultats de recherche sont compris et utilisés. Un objectif clé de PRB est de soutenir les efforts de réforme de politiques et programmes en fournissant des informations récentes aux décideurs. Son programme des médias, à travers des activités globales, régionales et nationales, renforce les compétences et l'engagement des journalistes afin de produire une couverture médiatique de haute qualité sur les questions de santé et de population.