Dans de nombreux pays en développement, les crises cycliques sont alimentées par la pauvreté chronique, les chocs économiques et environnementaux répétés et les problèmes sanitaires, y compris le manqué d’accès aux produits contraceptifs modernes et à leur utilisation. Les biens, les moyens de subsistence et les populations elles-mêmes sont de plus en plus menacés par des événements météorologiques extrêmes issus des changements climatiques. Pour mettre fin à ces cycles, mais aussi pour mieux se préparer aux impacts des changements climatiques, les pays et les partenaires du développement sont en train de mettre en place des stratégies visant à réduire la vulnérabilité et à renforcer la résilience, c’est-à-dire la capacité des individus, des familles, des collectivités, des institutions et des écosystèmes à résister aux crises, à se rétablir et à s’adapter de manière à mieux les supporter à l’avenir1.

Des chercheurs et des experts en développement issus de différents domaines étudient la resilience pour mieux comprendre les différentes réponses à apporter aux crises (voir l’Encadré). Les résultats des recherches menées suggèrent que les femmes jouent un rôle essentiel dans le renforcement de la resilience et qu’elles doivent être placées au coeur des différents programmes proposés2. Cependant, le role de la planification familiale et de la santé reproductive en matière de résilience des femmes, de leurs familles et des collectivités reste largement inexploré dans les travaux de recherche.3 Certaines données suggèrent que le rôle de la planification familiale serait transformateur pour ce qui est de la capacité des individus à s’adapter aux changements climatiques et à briser les cycles de crise, à de multiples niveaux4.

Cette note d’orientation revient sur les liens entre les femmes, l’accès aux services de planification familiale, la population, et la résilience, pour souligner l’importance des investissements visant à améliorer l’accès des femmes à la planification familiale volontaire pour renforcer la résilience. Ce document a pour objectif d’aider les professionnels de la santé et du développement, ainsi que les experts du changement climatique qui travaillent sur la resilience à mieux comprendre les liens qui unissent ces thèmes et à mieux communiquer à ce sujet, pour que la planification familiale soit adoptée et soutenue en tant que priorité de développement locale, nationale et mondiale.


Jason Bremner is associate vice president of International Programs at Population Reference Bureau (PRB). Kristen P. Patterson is a senior policy analyst at PRB. Rachel Yavinsky is a policy analyst at PRB.