(Décembre 2008) Bien que l’on observe une augmentation de l’utilisation de la planification familiale et une réduction du nombre d’enfants chez les femmes africaines, la jeunesse de la population de ce continent alimentera son accroissement démographique dans les décennies à venir. Selon la 2008 Africa Population Data Sheet (fiche de données sur la population de l’Afrique 2008, seulement disponible en anglais), produite par Population Reference Bureau (PRB) et African Population and Health Research Center (APHRC), la population africaine, qui compte 967 millions d’âmes aujourd’hui, pourrait atteindre 1,9 milliards d’ici 2050.

En Afrique du Nord et en Afrique australe où l’utilisation de la contraception a augmenté plus vite qu’ailleurs dans le continent, le nombre d’enfants qu’aurait en moyenne une femme pendant la durée de sa vie est passé de près de six au début des années 1980 à environ trois en 2005. Ceci s’est traduit par un ralentissement de la croissance démographique dans ces régions.

Toutefois, dans la plupart des pays de l’Afrique centrale, de l’Est et de l’Ouest, l’utilisation de la planification familiale reste faible et les taux de fécondité n’ont que peu diminué; les femmes ayant en moyenne entre cinq et six enfants.

Dans ce contexte de croissance démographique élevée dans ces régions, nombre de pays africains se heurtent à des défis en matière de réduction de la pauvreté et d’éducation des enfants. En Tanzanie, au Nigéria et dans beaucoup d’autres pays, 90 % de la population vit avec moins de 2 US dollars par jour. Les pays de l’Afrique australe et de l’Afrique du Nord semblent s’en sortir mieux que ceux des autres régions, mais sont tous confrontés à des taux de pauvreté élevés.

L’éducation, facteur important pour réduire la pauvreté, a augmenté dans bon nombre de pays, en particulier au niveau du primaire. Mais moins de 75 % des enfants en âge d’aller à l’école étaient inscrits dans une école primaire au Tchad, en Éthiopie, au Nigeria et dans plusieurs autres pays. Les pays africains ont fait peu de progrès quant à la scolarisation dans le niveau secondaire. Pour toute l’Afrique subsaharienne, le taux net de scolarisation dans le secondaire est de 28 %.

La fiche de données sur la population de l’Afrique 2008 inclut en outre une série d’indicateurs sur la croissance démographique, l’urbanisation, l’utilisation de la planification familiale, la fécondité des adolescentes, le VIH/sida et le revenu national par habitant pour les pays d’Afrique.

Pour interroger un membre des services de PRB ou de APHRC quant à ses conclusions, veuillez contacter Mary Mederios Kent, mkent@prb.org au PRB, ou Jean Christophe Fotso, jcfotso@aphrc.org à APHRC, Nairobi.

Population Reference Bureau est une source d’information sur la population, la santé et l’environnement au service de la promotion du bien-être des générations présentes et futures à l’échelle mondiale. African Population and Health Research Center est un institut régional de recherche sur la population, la santé et l’éducation et les politiques y afférentes, et leur application dans les politiques et les pratiques, ainsi que le renforcement des capacités des chercheurs et des institutions de l’Afrique.