Chaque année, presque 3 millions d’immigrants migrent de pays pauvres vers des pays plus riches. De plus en plus, une partie croissante de cette migration aura toutefois lieu entre pays en voie de développement, par exemple du Bangladesh vers l’Inde, ou de l’Inde, l’Egypte et du Yémen vers les pays du Golfe Persique.

La Fiche de données sur la population mondiale 2006 du Population Reference Bureau fournit des informations sur les forces qui vont influencer les taux de migration de par le monde. Tant que de forts taux de natalité et de pauvreté continuent d’exercer des pressions sur les populations, les migrants verront le départ vers des pays offrant plus de ressources et d’opportunités comme un choix avantageux. Il est possible de que les contributions des migrants fassent défaut aux pays de départ ; dans le même temps, des pays tels que les Etats-Unis et le Royaume-Uni peuvent tirer des profits de migrants offrant des qualifications très recherchées – tels que des professeurs ou des agents de santé.

La Fiche de données sur la population mondiale 2006 fournit des informations démographiques, sanitaires et environnementales opportunes pour tous les pays et les principales régions du monde. Autres données saillantes :

  • La croissance démographique du monde va continuer. La population mondiale a atteint 6,6 milliards en 2006 – contre 6 milliards en 1999 — et devrait atteindre les 8 milliards d’ici à 2025. Quatre-vingt dix-neuf pour cent de cette croissance aura lieu dans des pays en voie de développement
  • A l’échelle mondiale, la prévalence du VIH/sida est plus faible que les estimations ne le laissaient penser. Mais la prévalence reste d’un niveau catastrophiquement élevée dans de nombreux pays avec des taux comme 24 % au Botswana et 20 % au Zimbabwe.
  • Trop de personnes n’ont toujours pas accès à des conditions améliorées d’assainissement. Environ 2,5 milliards de personnes n’ont pas accès à des conditions améliorées d’assainissement Des pays accusent du retard pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement de réduire de moitié d’ici 2015 la proportion de personnes n’ayant pas accès à l’assainissement et à l’eau potable.
  • Les déclins de fécondité plafonnent dans certains pays. Dans des pays tels que le Kenya et le Ghana, les taux de fécondité ont atteint des plateaux après des déclins substantiels.
  • La population des Etats-Unis continue de se diversifier. Le nombre de personnes nées à l’étranger aux Etats-Unis a atteint un chiffre jamais atteint auparavant, même si le pourcentage de personnes nées à l’étranger est plus faible qu’en 1910.
  • On estime que 4,3 personnes naissent par seconde de par le monde.