Le Protocole de Maputo, adopté en 2003, constitue l’un des premiers cadres juridiques pour la protection des droits et des libertés des femmes et des jeunes filles en Afrique. Malgré des progrès, sa mise en œuvre reste difficile, puisque neuf femmes africaines sur dix en âge de procréer vivent dans des pays dotés de lois restrictives concernant l’avortement.

Le PRB a développé cette fiche d’information en tant qu’outil permettant aux décideurs, aux experts médicaux et juridiques ainsi qu’aux défenseurs de communiquer sur les avantages du Protocole de Maputo, dans le cadre du mécanisme de réponse rapide SAFE ENGAGE. La fiche d’information se concentre sur l’article 14 du protocole, qui met en avant la santé et « les droits reproductifs des femmes en autorisant l’avortement médicamenteux en cas d’agression sexuelle, de viol, d’inceste et lorsque la poursuite de la grossesse compromet la santé mentale et physique de la mère ou du fœtus ». Cette fiche utilise des données et des éléments visuels pour expliquer comment ce protocole peut réduire le nombre d’avortements non médicalisés.